Saint-Christophe-des-Bardes – Panorama sur la Barbanne depuis Sarpe

Depuis Haut-Sarpe, se dévoile un large panorama sur le versant nord de la Juridiction.

Le paysage est ici plus ouvert, les pentes se font plus douces et contrastent avec le  vallonnement plus marqué du rebord du plateau dominant la vallée de la Dordogne, entaillé de nombreuses combes.

En contrebas, le cordon de végétation qui serpente au milieu des vignes correspond au tracé de la Barbanne, cours d’eau qui, depuis 1289, marque la limite nord de la Juridiction. Au-delà, les collines à l’horizon correspondent respectivement aux territoires de Pomerol, Saint-Georges, Montagne et Parsac, ponctués par les clochers de leurs églises, ainsi que les façades et tours d’imposants châteaux classiques (Château Saint-Georges, reconstruit au XVIIIe siècle par Victor Louis, l’architecte du Grand Théâtre de Bordeaux) ou néogothiques (Château des Tours, forteresse médiévale restaurée au XIXe siècle par Viollet-le-Duc).

La Barbanne, aujourd’hui modeste ruisseau, a pendant longtemps occupé une place majeure dans l’économie du territoire avec pas moins d’une quinzaine de moulins à eau, distants en moyenne d’un kilomètre les uns des autres. La plupart d’entre eux remontent au Moyen Âge et le plus à l’est, le moulin de Farguet ou de Parsac à Saint-Christophe des Bardes, est d’ailleurs mentionné comme l’un des repères de la Juridiction lors de sa délimitation en 1289. Depuis l’arrêt de la meunerie traditionnelle, concurrencée par les grandes minoteries dans le courant du XIXe siècle, la plupart de ces moulins ont été abandonnés et, bien souvent, seul subsiste leur bief, cette dérivation de la rivière qui formait une retenue d’eau en amont du moulin.

Bien que plus modestes et souvent plus récents, les moulins à vent sont mieux conservés et leurs tours de pierre parsèment encore les points hauts du paysage. Le moulin de Sarpe, construit en 1798, est le dernier, sur la Juridiction, à avoir conservé sa toiture et ses ailes. Celui-ci était solitaire, d’autres étaient groupés comme les trois moulins voisins de Laroque (seuls deux sont conservés) ou plus exceptionnels, les cinq moulins de Calon à Montagne qui ont été récemment restaurés.

en savoir plus

Pour en savoir plus sur les moulins de la Juridiction :

Pierre Lucu, Guide des moulins de la juridiction de Saint-Emilion, Editions de l’Entre-deux-Mers, à paraître.

Visualisez les tables de lecture sur la carte de la Juridiction :

Ils sont partenaires du projet