L’histoire de la Juridiction

Le moine Emilion

Si des traces d’occupation dans la Juridiction remontent à près de 35 000 ans avant notre ère, c’est surtout à partir du VIIIème siècle que son Histoire commence, lorsqu’Emilion, moine breton né à Vannes, décide de partir en retraite vers le Sud. Selon la légende, cet ancien intendant du Comte de Vannes dérobait des morceaux de pain pour les donner aux pauvres en cachette. Un jour qu’il en transportait sous son manteau, il fût arrêté et sommé d’ouvrir son manteau. Et par miracle, le pain s’était transformé en bois.

Après son départ, il passe vers Royan où il se consacre à la prière, puis décide de s’installer en ermitage près de la forêt d’Ascumbas (« la combe »). À nouveau, les miracles d’Emilion se multiplient, et sa sainteté se fait connaitre. Il est alors rejoint par de nombreux disciples avec qui il créait un site monastique qui prendra son nom après sa mort en 767, Saint-Emilion.

Dès lors, la ville, comme l’ensemble de la Juridiction, prend de l’essor et se construit tout au long du Moyen-Age. Saint-Emilion monte même des remparts dès le XIIIème siècle, dont certains sont encore visibles aujourd’hui.

La Jurade

En 1199, Jean Sans Terre, fils d’Aliénor d’Aquitaine, devient roi d’Angleterre et a besoin du soutien des territoires de France pour asseoir son pouvoir. Aussi, pour reconquérir certaines régions, il forme des alliances avec des nobles en leur donnant des pouvoirs économiques, politiques et judiciaires. C’est ainsi qu’est née la Jurade, qui administrera la Juridiction de Saint-Emilion jusqu’à la Révolution française.

Parmi leurs attributions se trouve celle de vérifier la qualité des vins. Aussi, Lorsqu’un vin est jugé digne de Saint-Emilion, la barrique est marquée par le sceau de la Jurade (« la marque à feu du vinetier ») et prête pour l’export, notamment vers l’Angleterre via des bateaux qui partent du port de Pierrefitte, au sud de la Juridiction. Grâce à cet échange, le vin de Saint-Emilion voit sa notoriété augmenter, prémices de sa réputation mondiale actuelle.

Recréée en 1948 par des viticulteurs, la Jurade est désormais l’ambassadrice des vins de Saint-Emilion à travers le monde et porte la notoriété des différentes appellations.